AUGMENTATION MAMMAIRE

"Embellir mon decolleté"

Actuellement, trois options chirurgicales sont possibles pour augmenter la poitrine:

  • La mise en place d'un implant mammaire en silicone

  • Le lipomodelage qui utilise votre propre graisse (cf page lipomodelage)

  • La combinaison des deux

DISPOSITIF MÉDICAL IMPLANTABLE:

 

Les implants mammaires en silicone sont des dispositifs médicaux implantables dont la législation est rigoureusement contrôlées par l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et de ses Produits de Santé (ANSM). Un implant est composé d'une enveloppe, constituée d'un elastomère de silicone le plus souvent, et d'un produit de remplissage, silicone ou sérum physiologique. Le choix de l'implant dépend de la technique opératoire et de l'habitude du chirurgien.

INDICATIONS CHIRURGICALES:

 

En chirurgie mammaire, les implants en silicone sont utilisés depuis de nombreuses années et dans de nombreuses indications en chirurgie mammaire:

  • L' augmentation mammaire: il s'agit d'une des interventions les plus couramment réalisées. Elle n'est pas prise en charge la sécurité sociale

  • Le traitement d'une malformation mammaire: hypotrophie, asymétrie, sein tubéreux. Elle est partiellement prise en charge par la sécurité sociale

  • Le lifting mammaire. Elle n'est pas prise en charge la sécurité sociale (cf page lifting mammaire)

TECHNIQUE CHIRURGICALE:

L'intervention est réalisée sous anesthésie générale. Le plus souvent, la cicatrice se trouve dans le sillon sous-mammaire externe et mesure environ 5 à 6 cm.

L'implant est dans la mesure du possible positionné en avant du muscle grand pectoral pour limiter le risque de douleurs post opératoires, de gêne lors de la pratique sportive, et obtenir un résultat naturel. Pour éviter une visibilité de l'implant au pôle supérieur, un lipomodelage (réinjection de graisse) est réalisé au dessus de l'implant, en sous cutané, en fin d'intervention. La graisse est prélevée au niveau de l'abdomen ou des cuisses.

Si vous êtes trop mince, le risque de visibilité de l'implant est important, et le placement en rétropectoral est alors préférable.

BILAN PRÉ-OPÉRATOIRE :

Il faudra réaliser une mammo-échographie datant de moins de 6 mois ou une échographie seule si vous avez moins de 30 ans. 

Pour toute chirurgie réalisée à but esthétique, au minimum deux consultations doivent être réalisées avant l'acte chirurgical avec un délai minimum de réflexion de 15 jours.

 

DÉROULEMENT DE L'HOSPITALISATION :

  • L'entrée à la clinique se fait 2h00 avant votre intervention

  • L'intervention dure en moyenne 2h30

  • En post opératoire, vous aurez votre soutien gorge médical ou brassière de sport pour bien maintenir votre poitrine et limiter les douleurs

  • Des drains peuvent être mis en place qui sont retirés à J1

  • Vous aurez également un traitement antalgique adapté 

  • La visite post opératoire est réalisée le soir de l'intervention puis le lendemain matin avant votre sortie

  • En cas d'hospitalisation ambulatoire, la sortie se fait environ 3 à 4 h après la fin de l'intervention

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES :

  • Soins infirmiers tous les 4 jours (pansement spécialisé) jusqu'à cicatrisation complète (12 jours). Les soins peuvent être réalisés de manière autonome

  • Douche autorisée à J1 avec les pansements

  • Port du soutien gorge médical 4 semaines

  • Contre indication au sport 4 semaines 

  • Convalescence de 5 à 7 jours, un arrêt de travail peut être prescrit si votre intervention est prise en charge par la sécurité sociale

  • Pour améliorer l'aspect de vos cicatrices, vous pourrez appliquer une crème cicatrisante pendant 2 à 3 mois.

RÉSULTATS :

Dès la sortie du bloc opératoire, vous constaterez le résultat de votre intervention. Le résultat esthétique définitif est jugé 3 à 6 mois plus tard, lorsque l’œdème s'est résorbé et que l'implant a bien pris sa place dans votre sein.

QUEL PRIX :

 

Le Dr Yasmine Bennis, chirurgien plasticien conventionné, relève du secteur à honoraire libres (secteur 2) et pratique des dépassements d'honoraires.

 

Pour une augmentation mammaire, si votre intervention est partiellement prise en charge par la sécurité sociale, le dépassement d'honoraire chirurgical est de 1400 euros.

Pour d'autres informations tarifaires, cliquez ici.

iStock-152028365-min.jpg