CARCINOMES CUTANÉS

Les carcinomes cutanés sont les cancers de la peau les plus fréquents. Ils sont favorisés par l'exposition solaire répétée (activité professionnelle exposée, jardin, plage...), surtout chez les patients à la peau claire. Certaines maladies génétiques et certains traitements immunosuppresseurs favorisent également l'apparition des carcinomes. 

Il en existe 2 principaux types :

  • le carcinome basocellulaire

  • le carcinome épidermoïde

Ces lésions sont souvent placées sur le visage, car il s'agit de la zone de notre corps la plus exposée. Si la lésion est petite et à distance d'un organe noble, le traitement chirurgical ne pose pas de difficulté. En revanche, si la lésion atteint un organe du visage (nez, paupière, lèvre, oreille), et qu'une chirurgie oncologique préservative n'est pas possible, il faudra parfois prévoir une reconstruction.

DIAGNOSTIC ET BILAN :

Le diagnostic est le plus souvent suspecté par votre dermatologue à l'examen en dermatoscopie.

Pour le confirmer, Il réalise un geste de biopsie et parfois d'exérèse simultanée si la lésion est petite, bien placée et typique.

S'il s'agit d'un carcinome basocellulaire aucun bilan complémentaire n'est nécessaire. Le principal risque est la récidive locale.

S'il s'agit d'un carcinome épidermoïde, un bilan complémentaire par échographie ganglionnaire et/ou scanner peut être indiqué en fonction de la taille de la lésion car il existe un risque d'extension de la maladie aux ganglions.

OBJECTIFS :

 

Le traitement initial repose essentiellement sur la chirurgie. L'objectif est d'éliminer toute la maladie et de limiter le risque de récidive. 

Ainsi le geste chirurgical se décompose en deux étapes:

  • Retirer la lésion ou reprendre la cicatrice avec une marge satisfaisante entre 4 et 10 mm

  • Reconstruire la zone opérée

TECHNIQUE CHIRURGICALE:

L'intervention est réalisée le plus souvent sous anesthésie locale avec sédation. Après infiltration de la zone opératoire avec le produit anesthésiant vous ne devez plus rien sentir. La lésion est retirée avec la marge nécessaire et envoyée en analyse anatomopathologique pour s'assurer que tout a été retiré.

Puis la reconstruction est réalisée selon différents procédés. La technique est choisie en fonction de l'organe à reconstruire, de votre qualité cutanée et de votre état général:

  • la simple suture: si la laxité cutanée le permet. Elle laisse une cicatrice rectiligne qui est orientée judicieusement dans le sens des rides par exemple sur la joue.

  • le lambeau cutanée: L'excédent cutané est prélevé dans une autre zone à proximité et ramené sur le site opératoire. La zone donneuse est refermée et la zone opératoire est suturée avec le lambeau. Elle permet d'obtenir des résultats naturels avec une peau de la même couleur et bien vascularisée qui cicatrise plus vite. Elle nécessite d'avoir une zone donneuse suffisante à proximité. 

  • la greffe de peau: Elle est prélevée à proximité du site opératoire dans la mesure du possible, en cervical pour le visage par exemple et suturée sur la perte substance. La cicatrisation est plus aléatoire et on peut parfois avoir un effet patch (couleur légèrement différente). Cependant, bien utilisée cette technique donne également d'excellent résultat.

 

DÉROULEMENT DE L'HOSPITALISATION :

  • L'entrée à la clinique se fait 2h00 avant votre intervention

  • L'intervention dure en moyenne 1h00

  • Un traitement antalgique adapté vous est prescrit

  • La visite post opératoire est réalisée avant la sortie pour vous donner les consignes

  • En cas d'hospitalisation ambulatoire, la sortie se fait environ 2 à 3 h après la fin de l'intervention

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES :

  • Soins infirmiers tous les jours jusqu'à cicatrisation complète 

  • Douche autorisée

  • Pour améliorer l'aspect de vos cicatrices, application d'une crème cicatrisante pendant 2 à 3 mois.

RÉSULTATS :

La consultation post opératoire est réalisée à 3 semaines pour vous remettre les résultats de l'analyse anatomopathologique et vérifier la cicatrisation. 

Vous devrez reprendre votre suivi en dermatologie car vous êtes à risque de refaire une lésion de carcinome cutané.

QUEL PRIX :

 

Le Dr Yasmine Bennis, chirurgien plasticien conventionné, relève du secteur à honoraire libres (secteur 2) et pratique des dépassements d'honoraires.

Pour les carcinomes basocellulaire, l'intervention est partiellement prise en charge par la sécurité sociale.

Pour les carcinomes épidermoïdes, vous pouvez faire une demande d'ALD avec votre médecin traitant.

Il restera à votre charge les dépassements d'honoraires chirurgicaux de 100 à 150 euros.

Pour d'autres informations tarifaires, cliquez ici.

iStock-1152216849-min.jpg